25/10/2006
 




 





13/10/2016
 




  SDF75 sur Facebook
www.facebook.com/SDF75  

  SDF75 sur Twitter
@JimmyBarthel75
SOMMAIRE  (Cliquez sur le titre) La Vie dans la rue - Chapitre 1
La Bouffe, l'Hygiène, les Fringues
Dans ce premier volet, j'explique comment se nourrir, et surtout, comment rester propre, ce qui est très facile, surtout à Paris. Ensuite, toutes les façons de se procurer des fringues presque neuves pour 3 fois rien, et en assurer l'entretien !...

La Vie dans la rue - Chapitre 2
Le Fric : Gagner plus... pour dépenser plus !
Quand on est à la rue, de nombreuses choses coûtent plus cher qu'en ayant un logement. Il faut donc gagner plus, pour... dépenser plus ! Je décris ici la meilleure façon de faire le 2e plus vieux métier du monde : La Manche.

La Vie dans la rue - Chapitre 3
Se reposer, s'abriter, et dormir !
Pouvoir s'abriter, et se reposer, mais surtout dormir correctement, c'est peut-être le plus difficile pour un SDF ! L'hôtel est trop cher, les centres du 115 sont infects (voir Chapitre 5), reste la rue... ou le métro ! Là, tout en restant honnête, on va franchir la ligne jaune : Moi, dans le métro, j'y dors quand je veux, où je veux, et je refuse même d'optempérer...

La Vie dans la rue - Chapitre 4
La vie privée : Le Cul... Pardon, l'Amour...
Avoir simplement une vie privée, on en vient à se demander si c'est toujours possible quand on est SDF. Lisez ce chapitre 4 et vous serez édifiés... Enfin, je rappelle quelques vérités, qui concernent aussi tous ceux qui ont la chance d'avoir un logement !

La Vie dans la rue - Chapitre 5
Les Centres d'Hébergement : L'Enfer du 115 !
Pourquoi de nombreux SDF refusent d'aller dans les Centres d'Hébergement du 115 ?
Pour tous ceux qui ne veulent plus manger les plats de leur belle-maman, lisez bien le détail des horreurs qu'on vit dans les foyers pour SDF... Résultat garanti...

 



SE REPOSER : S'ABRITER ET DORMIR !...
Nous en arrivons au plus important dans le quotidien du SDF : Dormir sans risquer d'être ennuyé ou agressé. Je ne parle pas de logement, car sinon la question ne se poserait plus...

Les Hôtels
C'est le moyen qui vient tout de suite à l'esprit : Mais vous n'y aurez recours que de temps à autre, pour d'évidentes raisons financières. Dans un petit hôtel sans classement à base d'étoiles, qu'on appelle « Hôtels de Préfecture », plus connus sous l'appellation (non péjorative) d'hôtels Arabes, le confort et la tenue vaut largement la plupart des hôtels de tourisme 1*.

Une chambre avec un grand lit ainsi qu'un lavabo, pudiquement et administrativement nommé « Cabinet de Toilette » coûte en moyenne de 26 à 28€. Soit de 780€ à 840€ par mois pour 30 jours, et de 803 € à 868€ pour 31 !... Cela si vous vouliez traduire mensuellement, dans l'idée d'en faire un domicile. Mais vous allez vite oublier ça, vu les sommes à sortir.

Ajouté le 15/11/2011    
Même à l'hôtel, on a droit à l'Allocation Logement
Il faut savoir que même en habitant à l'hôtel, vous pouvez avoir droit aux Allocations Logement, sous réserve que le montant du loyer soit payé mensuellement.
ATTENTION : Par « mensuellement », comprenez le mode de paiement, pas celui de la location. Vous pouvez parfaitement louer à la journée, mais payer d'un seul coup 30 jours, soit tout le mois de X. Il n'est pas nécessaire que cela soit un hôtel au mois !

En l'occurence, cette allocation sera l'ALS (Allocation de Loge- ment Sociale). (L'APL concerne les Logements Sociaux, ainsi que les logements dits « conventionnés » ce qui implique des normes de confort suppérieures aux strictes normes du logement décent...).

Mais de 298 € au maximum...
Mais comme vous allez très vite vous en rendre compte, cette Allocation Logement ne vous suffira pas ! En effet, d'après des simulations que la CAF permet de faire sur son site internet, le maximum qu'on peut percevoir comme allocation est d'environ 298 € ! Que votre loyer soit de 500, 600, et même 800 €, l'allocation ne change plus.
Ce qui signifie que dans notre exemple d'un loyer d'hôtel à 800 € environ, il vous restera encore à peu près 504 € de loyer à votre charge !

Plus 80 € d'allocation « Ville de Paris »
Il existe une allocation logement supplémentaire versée par la ville de Paris, qui s'intitule je crois l'ALCVP.
(Allocation Logement C omplémentaire de la Ville de Paris).
Les conditions pour y avoir droit sont les suivantes :
(A vérifier les critères sur le site internet de la Ville de Paris).

1°)    Consacrer plus de 30% de ses revenus à son loyer.
2°)    Pour les RSA, avoir déjà signé un Contrat d'Insertion.

Sauf que cette allocation supplémentaire n'est que de 80 € pour une persone seule ! Ce qui, dans le cas de notre loyer de départ de 800 € nous laissera encore 424 € de loyer à payer.

Mais le RSA baissera de 475 € à 412 € !...
Surtout que quand vous avez un logement, le montant de votre RSA est diminué de ce qu'ils appellent le forfait logement ! Et au lieu des 467 € (466,99 € - ça ne s'invente pas... - le montant exact du RSA en 2011), vous percevrez environ 410 €...

Le résultat est que la solution de l'hôtel pour ne plus être SDF est complètement irréaliste à utiliser sur le plan financier... A moins d'être sûr de gagner au minimum 1500 € par mois, auquel cas, même dans ce cas, il ne vous resterait qu'un peu plus de 700 € pour vivre.
En effet, passé l'équivalent du SMIC net, vous n'avez plus droit à aucune allocation !!!
Vous irez donc de temps en temps, histoire de bien vous reposer, avant de repartir pour plusieurs nuits dehors...








Les Hôtels au mois   Ajouté le 15/11/2011    
Quant à ces fameux hôtels dits « au mois », dont on parlait beaucoup il y a de nombreuses années, la plupart ont fermé, et ceux qui restent sont soit à des tarifs presque équivalents à ceux des hôtels à la journée, soit occupés en permanence. Souvent déjà réquisitionnés par les services sociaux qui y mettent des familles étrangères, y compris en situation irrégulière.

Et comme ces familles viennent de pays où il est d'usage de faire beaucoup d'enfants, et que dès qu'il s'agit de ces popula- tions, on respecte super bien, comme par hasard, le droit à l'intimité, on leur met plusieurs chambres à disposition. Par exemple, un couple avec deux enfants de sexe différent va occuper au minimum 3 chambres. Ce qui réduit d'autant le nombre de chambres disponibles pour... les autres SDF !...
En fait, il n'y a que le SDF Parisien qui n'a pas le droit à l'intimité et qui est sensé accepter la promiscuité des foyers dans lesquels on entasse plusieurs personnes dans une même chambre, au mépris des droits les plus élémentaires de la personne humaine !


Dormir dans le métro :
C'est aussi ce qui vous viendra facilement à l'esprit... Et vous aurez raison : Il faut savoir que la politique de la RATP a consi- dérablement évoluée vis-à- vis des Sans-Abris...

Elle a d'abord commencé par laisser quelques stations ouver- tes toute la nuit, pendant les périodes de grand froid, pour que les SDF puissent s'abriter. Mais dès la fin du mois de mars, c'était fini et on se faisait à nouveau jeter.
Et puis il y a un peu plus d'un an, j'ai constaté qu'on pouvait continuer de rester dormir dans certaines stations (St-Germain -des-Près, St-Michel), quelque soit la saison ou les tempéra- tures extérieures...
Moi, ça m'arrive très souvent, quand il pleut et que je n'ai pas trouvé un endroit qui soit à la fois abrité de la pluie et très animé et fréquenté tard le soir, pour des raisons de sécurité.

Ajouté le 15/11/2011    
Au fil du temps, ça s'est nettement accentuée, d'abord par davantage de tolérance de la RATP vis-à-vis des SDF. Mais c'est également dû au fait qu'il y a un nombre croissant de SDF très crades et fortement alcoolisés, souvent d'origine Polonaise, qui dorment en permanence dans un nombre sans cesse plus grand de stations de métro...

Et que la RATP, complètement désarmée devant cet état de fait, peut encore moins perdre du temps à l'encontre d'un SDF clean qui va jusqu'au refus d'obéïr quand on lui demande de le lever...

A ce propos, je me permet de rigoler, mais alors vraiment mort de rire, quand j'entend encore des responsables de la RATP affirmer doctement à la télévision qu'ils sortent tel ou tel nouveau type de siège... pour pas que les SDF viennent s'y assoir, et les monopoliser toute la journée !... »

Mais sachez, chers messieurs, que les SDF n'en ont plus rien à foutre, de vos sièges plus ou moins tarabiscotés, et de toute façons pas du tout confortables, même pour ceux qui viennent s'asseoir pour attendre normalement leur métro ! En plus d'être hyper-môches !...

Les SDF ne s'emmerdent plus ! Ils vont carrément déplier leur duvet au fond de la station, et dorment confortablement, plutôt que d'être recrocvilllés sur deux sièges, par peur d'oser aller trop loin, comme le clachard à l'ancienne...
Si vous voulez vous en sortir sans vous dégrader petit à petit, vous aurez de toutes façons intérêt à vous foutre complètement de ce que les gens pensent de vous... Notamment si vous dormez dehors : Voir le paragraphe suivant : Dormir dans la rue.







Dormir dans la rue :
C'est également une très bonne solution, peut-être même la meilleure quand le temps s'y prête. Surtout si, comme je l'ai expliqué au chapitre sur la manche, vous voulez profiter de toutes les occasions pour améliorer l'ordinaire.
Si vous êtes propre, et que vous ne faites rien qui perturbe l'ordre public, la police ne vous dira rien... Au début, certaines patrouilles, qui ne vous connaissent pas, viendront probable- ment vous contrôler. Mais ils sont certainement bien plus aimables que beaucoup de Français très moyens, et croyez- moi, ça se passe toujours très bien !

ATTENTION : Evitez les petites rues tranquilles !
Admettons que vous préfériez faire la manche à la demande parce que vous n'aimez pas vous afficher. Alors, de même, vous ne voulez pas étaler votre misère sur la voie publique, et donc vous ne tenez pas à dormir devant tout le monde. Ce serait votre droit le plus strict, sauf que...
Vous croyez que c'est mieux parce qu'on ne vous voit pas ? Hyper-grave erreur !!! Car ceux qui ne vous verront pas, c'est effectivement ceux dont vous ne supporterez peut-être pas les regards... Mais qui sont, pour la plupart, honnêtes. Bref, tous les braves gens qui passent.

Seulement, il y a des voyous... Il arrive même que ça soit d'autres SDF, qui font la chasse aux mecs propres, et donc susceptibles d'avoir plus d'argent ou des objets de valeur sur eux. Alors, si vous êtes en train de dormir dans une petite ruelle discrète, vous avez toutes les chances de vous faire agresser sans aucune aide possible ni témoins...

Bien entendu, tout le monde sait que les gens bougent rarement pour défendre quelqu'un... Mais cela peut arriver, et à l'inverse, un voyou prendra rarement le risque de se faire attraper en agissant dans une grande rue bien éclairée par des lampadaires, où il y a du monde qu passe jusqu'à plus de 3 heures du matin, sans oublier la vidéosurveillance qui a permis à plusieurs reprises de retrouver des coupables. Avouez que dans ces conditions, il y a quand même beaucoup moins de risques d'avoir des problèmes. En plus, là où je dors, des voitures de police tournent sans cesse. Il ne se passe pas 5 mn, voire 10 mn tout au plus sans que je ne vois passer un fourgon ou une voiture de Police qui tourne au ralenti !...
Malheureusement, vous allez devoir apprendre à choisir entre votre fierté, et votre sécurité. Un jour, quelqu'un m'a dit dans un anglais que je n'ai peut-être pas très bien compris, un truc qui, traduit en Français, voulait dire : « J'aime mieux être blessé dans ma fierté, plutôt que dans mon cul !... »


Dormir dans un square :
A éviter également, pour exactement les mêmes raisons que les petites rues tranquilles. Beaucoup de pauvres mecs se sont fait dépouillés dans des squares et autres parcs publics.


Les Centres d'Hébergement du SAMU SOCIAL :
Je cite cette possibilité car on ne peux pas la passer sous silence, vu les polémiques que ces centres déclanchent à chaque fois que le froid revient...
Mais si j'en parle, c'est pour les déconseiller totalement !

Et comme indiqué au début de ce dossier, Chapitre 1, les foyers du 115 font l'objet d'un 5ème volet, encore plus détaillé, afin que tous ceux qui ont la chance de ne pas être SDF mais qui ne connaissent pas réelle- ment la réalité des choses, excepté par les informa- tions et reportages souvent incomplets, puissent enfin découvrir ce que sont véritablement ces endroits infects, et pourquoi de très nombreux SDF refusent de s'y rendre, et préfèrent rester dehors !...











Le Site « www.sdf75.fr » est un site qui parle du problème des SDF, et qui milite pour qu'enfin, priorité soit donnée, dans les différents dispositifs d'aide aux personnes sans domicile ou sans-abris, aux personnes propres
et non désocialisées. Il se veut également un site d'assistance aux plus modestes dans le domaine du droit, et publie régulièrement des fiches portant sur un certain nombre de sujets de la vie quotidienne, souvent méconnus.
Enfin, il se veut, très modestement, un site d'actualités, engagé politiquement dans l'opposition à la gauche, mais qui s'efforcera toujours de dénoncer les abus et erreurs, de quel côté qu'elles se situent !